Deux archivistes en stage dans un château fort

Par Anaïs Bélier et Simon Vérove, étudiants en Master 1 « Archivistique et monde du travail » de l’Université Lille3 – SHS, actuellement en stage aux Archives nationales du monde du travail (ANMT) à Roubaix, pour une durée respective de cinq et six mois

Les ANMT, de l’usine-monstre au service à compétence nationale

Les ANMT sont l’un des trois services à compétence nationale (SCN) du réseau des archives publiques en France depuis 2006, avec les sites de Paris (Archives nationales) et d’Aix-en-Provence (ANOM). Tirant leur origine d’un « déficit » archivistique français en termes d’archives privées, elles furent précédées par la Section des archives privées, économiques et du microfilm et le Comité de sauvegarde des archives économiques, créés par Charles Braibant en 1949. Les effets cumulatifs de ces entités et de l’histoire des entreprises, en vogue dans les années 1970-1980, poussèrent le gouvernement, suite aux travaux de la commission des archives industrielles entre 1980 et 1981, à créer en 1983 plusieurs Centres des archives du monde du travail (CAMT), à vocation interrégionale.

Façade du centre des Archives nationales du monde du travail – source : © ANMT

En 1984, l’usine Motte-Bossut, âgée de 120 ans mais désaffectée depuis trois ans, fut choisie pour l’implantation du premier centre. À l’origine, ce bâtiment était une annexe de « l’usine monstre » de Motte-Bossut et Cie, société emblématique du textile roubaisien, symbole des progrès technologiques importés d’Angleterre au milieu du XIXe siècle. Cette annexe, dès sa création, adopta un style néo-gothique, grâce à sa cheminée et ses créneaux, ce qui, associé à la brique rouge, lui valut le surnom de « château de l’industrie », symbolisant le règne d’un secteur économique sur ce territoire. L’ajout de deux tours crénelées à l’entrée principale de l’usine accentua encore, en 1905, le caractère seigneurial de l’édifice, qui finit par absorber le quartier. Fleuron du patrimoine industriel du Nord de la France, celui-ci fut inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1978, puis cessa son activité en 19811 . Toutefois, en passant le flambeau au CAMT, la filature Motte-Bossut tissa un lien patrimonial entre le bâtiment et l’institution (photo ci-contre).

Si la réhabilitation du bâtiment ne fut achevée qu’en 1993, la collecte du CAMT débuta dès 1986. En 1995, il fut décidé que le CAMT de Roubaix serait finalement le seul de France, c’est pourquoi il reçut les séries AQ (archives d’entreprises) et AS (archives d’associations) auparavant conservées à l’hôtel de Soubise (Archives nationales à Paris). Les ANMT ont pour mission de collecter et conserver les archives d’entreprises industrielles, commerciales, bancaires et d’assurances, les archives syndicales et associatives, ainsi que les archives d’architectes. Conservant et mettant en valeur 50 kml d’archives nées des activités économiques et sociales présentant un intérêt historique, dont des fonds emblématiques tels que l’Association nationale des porteurs français de valeurs mobilières (ANPFVM), la Compagnie des chemins de fer du Nord, la Confédération générale des travailleurs (CGT), Emmaüs international, Rothschild, et de nombreux fonds issus des secteurs miniers (Charbonnages de France, Compagnies des mines d’Anzin et de Lens) et textile (Motte-Bossut et Cie, Amédée Prouvost, Cavrois, Leclercq-Dupire).

Trois entreprises et une association

Profitant tous deux du cadre monumental du « château de l’industrie » les plongeant dans le monde du travail, les deux stagiaires disposent d’un espace de travail est similaire, en l’occurrence un « plateau » équipé d’un poste informatique, de plans de travail et d’étagères mis à disposition pour chacun d’entre eux (photo infra).

Le poste de travail d’Anaïs – Source : A. Bélier (photo personnelle)

Anaïs a pour mission le classement de deux fonds : le premier est un don de la société textile Leclerc-Dupire concernant les archives du directeur de l’usine de Saint-Python, Pierre Clarys (archives professionnelles et personnelles) ; ce fonds coté 2016-052 (cf photo infra) représente 1,9 ml. Le second classement concerne un dépôt du Crédit Foncier de France, à savoir l’entrée 2013-030, représentant 17 ml. Celui-ci comprend des documents relatifs aux séances du conseil d’administration, des compte rendus de l’assemblée générale, les archives du secrétariat général (instructions, personnel, sous commission de l’information, secrétariat du conseil et publicité, centenaire et autres manifestations du Crédit foncier), du patrimoine (plans cadastraux du siège datant, pour le plus ancien, de 1719, et des dons), ainsi que les archives relatives à son activité de prêts immobiliers et hypothécaires. Outre le classement, est également prévue une mission de récolement et de vérification d’un bordereau concernant une autre entrée du Crédit foncier datant de 2004, représentant 25 ml.

Apprentissage du tissage (2016_052_012)

Source : © ANMT

Simon a, quant à lui, une mission unique, à savoir le classement d’un nouveau dépôt de l’Association nationale des porteurs français de valeurs mobilières (ANPFVM). Ce fonds vient en complément du fonds 65 AQ, l’un des plus consultés des ANMT pour la documentation sur les entreprises qu’il contient, l’association ayant constitué cet ensemble afin de renseigner les actionnaires dont elle défend les intérêts. Coté 2004-039, il représente au total 350 ml et concerne à la fois le fonctionnement de l’association et l’histoire économique. Plus des trois-quarts de ce fonds bénéficiant déjà d’un bordereau rédigé en 2004, Simon doit assurer le classement du vrac restant, soit 15 ml d’archives documentant le fonctionnement de l’association, 45 ml de registres relatifs à son activité, et 25 ml provenant de la bibliothèque appartenant à cette association. La partie documentaire, à la fois présente dans le bordereau et dans la bibliothèque nouvellement classée, sera librement communicable et apportera une riche documentation produite depuis le milieu du XIXe siècle sur l’histoire économique de nombreux pays.

Tous ces fonds donneront lieu à l’établissement de répertoires numériques (celui du premier fonds 2016-052 étant d’ores et déjà achevé).

Des missions complémentaires très riches

Parallèlement aux classements qui leur ont été confiés, Anaïs et Simon ont l’opportunité de participer à différentes activités du service, afin de disposer d’une vue panoramique du métier d’archiviste, notamment le reconditionnement du fonds de la Compagnie des chemins de fer du Nord (cf photo infra), le Comité des entrées des ANMT (décidant de l’acceptation ou du refus des propositions de dons et dépôt de fonds d’archives) ou l’accueil des lecteurs en salle de lecture.

Reconditionnement du fonds 48 AQ

Après (à gauche) / avant (à droite) Source : A. Bélier (Photo personnelle)

 

La dernière mission en date, et non des moindres , a consisté en la collecte des archives de la passementerie Van Lathem (photos infra), située à Templeuve-en-Pévèle (Nord). Les documents collectés concernent la comptabilité (grand livre, bilans d’activité), les ressources humaines (journaux de paye, quelques dossier de personnel à titre d’échantillons), la production (échantillons de tissus, catalogues) ainsi que des dossiers relatifs aux difficultés financières de l’entreprise avant la fermeture. Les archives, représentant un total d’environ 370 ml, étaient entreposées dans un entrepôt ; 40 ml ont été collectés et placés sur 11 palettes pour être ramenés à Roubaix.

Collecte des archives de la passementerie Van Lathem

Source : A. Bélier (Photos personnelles)

  1. Voir également le texte de Thibault Tellier, « Motte-Bossut ou l’usine ville », in Usine à mémoires. Les Archives nationales du monde du travail à Roubaix, F. Bosman (dir.), Paris, Le Cherche-Midi, 2008, p, 47-70 []

Archives et monde du travail

Billets rédigés par les étudiants du Master Archivistique et monde du travail de Lille 3 dans le cadre de leur formation

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *