Classer un fonds original, mi-papier mi-œuvres d’art, à Poudlard-sur-Deûle

Anna Cheru (M1) effectue son stage au service Patrimoine et Archives de l’Institut Catholique de Lille, tout comme Méghane Laforêt dont vous pourrez lire le billet ici, dans un cadre architectural néo-gothique impressionnant. Elle est en charge du fonds d’un ancien enseignant-chercheur de l’établissement, mais également consultant et artiste.

L’Université Catholique de Lille a été créé en 1875. C’est un établissement pluridisciplinaire et la plus grande université privée à but non lucratif de France. Elle est composée de cinq facultés, vingt écoles, Grandes Écoles et Instituts ainsi que d’un groupe hospitalier.

Le Service Patrimoine et Archives dépend de l’ICL, l’Institut Catholique de Lille, qui regroupe les cinq facultés ainsi qu’un institut de formation à la santé et un groupe hospitalier. Il se trouve au premier entresol de l’hôtel académique. Ce bâtiment date de 1881 et reste, malgré l’expansion de l’Université, le bâtiment principal. Il accueillait autrefois une partie des facultés. Il se compose maintenant de salles de classe, des services de la Présidence et administratifs.

 

La façade de l’hôtel académique de la Catho

Le Service du Patrimoine et Archives se divise quant à lui en deux bureaux et cinq magasins. Les magasins un et cinq appartiennent au service archives ; les trois autres sont à la Bibliothèque du Patrimoine. Madame Linda Vendeville, ma tutrice, est l’archiviste en chef du service. Elle est accompagnée de Madame Emma Rosard qui s’occupe de la partie Records Management du service.

Durant ce stage, l’objectif final est de produire un instrument de recherche sur le fonds de Michel Saloff Coste qui a été enseignant, chercheur, consultant, peintre et photographe.

Le fonds se divise en deux parties : des archives papier qui traitent principalement des périodes où il était enseignant et consultant puis des archives de type peinture et photo datant de ses périodes de vies artistiques. Le fonds est donc très diversifié dans sa composition.

Mon poste de travail et quelques œuvres de Michel Saloff Coste

La première étape est de fournir une cote à chaque article du fonds. Les archives papiers ont été coté à la suite puis les œuvres d’art. Certaines œuvres étant contaminées, le service va faire appeler à un prestataire pour faire nettoyer les pièces qui en ont le plus besoin.

Pendant ce temps-là, je vais m’occuper des éliminations des archives papier et de leur reconditionnement. Elles ont été versées dans des classeurs, ce qui n’est pas conforme pour la conservation. Au retour des œuvres d’art, il s’agira d’établir un plan de classement et une cotation finale, et enfin de rédiger l’instrument de recherche en suivant les normes adéquates.

 


Matthieu de Oliveira

MCF en Histoire contemporaine Université de Lille - Faculté des Humanités - Département d'Histoire Responsable du Master Archives Eternel Padawan

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search